Archives de catégorie : Les spécificités des démarches d’accompagnement: le cas du BIOP

Les pratiques d’accompagnement au BIOP

CONTEXTE

Les différents dispositifs chargés d’accompagnement sont souvent marqués par une grande diversité, tant au niveau des salariés qui les sollicitent (leurs domaines d’intervention, leurs parcours de vie, leurs motivations, leurs représentations des pratiques d’accompagnement…), qu’au niveau des professionnels de l’accompagnement (leurs sensibilités disciplinaires, leurs expériences professionnelles en général et celles en lien avec l’accompagnement des personnes en particulier, leurs propres représentations de l’accompagnement et/ou leur « définition de la situation » des pratiques d’accompagnement …)[1].

Dans ces conditions, les effets des accompagnements proposés ne seraient pas les mêmes selon le degré d’implication des personnes accompagnées, selon que l’offre de l’accompagnement prenne en compte les réalités de chaque personne accompagnée.

En résumé, il convient de souligner que chaque situation de l’accompagnement se présente comme une situation singulière.

QUELQUES CONSTATS

Etant donnée la complexité de la situation de chaque personne qui demande à être accompagnée il est important que les principaux acteurs concernés par son accompagnement soient mobilisés harmonieusement. C’est grâce à cette coopération des acteurs que les accompagnements envisagés seront appréciés comme pertinents.

 Parmi ces acteurs, nous pouvons mettre l’accent sur l’institution au sein de laquelle se déroule l’accompagnement, le professionnel (elle) de l’accompagnement ainsi que la personne accompagnée.

 

QUESTION PRINCIPALE DE CETTE RECHERCHE-ACTION

Quelles sont les postures et attitudes et les outils mobilisés par des acteurs dans les démarches de l’accompagnement permettant l’émergence d’un projet de carrière au plus près des réalités, des motivations, voire du désir de la personne accompagnée ?

Cette question concerne l’ensemble des acteurs concernés par la démarche d’accompagnement. C’est pourquoi, pour cette recherche-action, nous l’aborderons auprès de trois catégories d’acteurs :

  • 3 accompagnateurs/accompagnatrices représentatifs des professionnels de l’accompagnement au sein du BIOP.
  • 6 personnes accompagnées (1 ou 2 qui veulent commencer, 1 ou 2 en cours et 1 ou 2 autres ayant déjà été accompagnées).
  • 1 ou 2 personnes éventuellement pouvant décrire le point de vue de l’institution BIOP (sa raison d’être sociale, son originalité, ses perspectives, ses enjeux…).

Cette question principale serait étudiée à partir d’une liste de thèmes et de questionnements:

  • L’accompagnement en tant que tel ; les motivations à s’engager.
  • Le ou les changements
  • Implication de la personne accompagnée
  • Coopération entre les professionnels de l’accompagnement
  • L’originalité de la démarche d’accompagnement
  • Les outils et sensibilités disciplinaires de références
  • Difficultés rencontrées ;
  • Evaluation de la démarche

Même si la plupart des questions sont communes aux trois catégories d’acteurs, publics d’enquêtes, mais pour chaque catégorie, certains thèmes spécifiques seront abordés lors des entretiens.

 VERS L’ELABORATION D’UNE HYPOTHESE

Nous pensons que plus la personne accompagnée a la possibilité de s’impliquer tout au long du processus de son accompagnement plus elle va orienter la démarche de l’accompagnement vers l’élaboration de son projet.

En revanche, à chaque fois que la personne accompagnée n’est pas impliquée, cela pourrait favoriser des accompagnements relativement guidés, cadrés et orientés.

Nous pouvons formuler l’hypothèse selon laquelle, la démarche d’accompagnement envisagée par BIOP s’inscrit dans une dynamique créative et dynamogène permettant l’implication de chaque personne accompagnée et donc l’élaboration de son projet personnel, professionnel, social…

De ce fait, les professionnels de l’accompagnement considèrent chaque situation de l’accompagnement comme une situation singulière.

 DEMARCHE METHODOLOGIQUE

L’outil méthodologique principal utilisé dans cette recherche-action sera l’entretien semi directif.

Toutefois comme toute démarche de recherche-action, d’autres outils tels que la réalisation d’un journal de bord, étude de documents…, pourraient être mobilisés en complémentarité avec l’outil principal. Chaque entretien pourrait durer environ une heure.

 OBJECTIFS VISES PAR CETTE RECHERCHE-ACTION

Comme toute recherche-action, celle-ci va nous permettre d’atteindre au moins deux objectifs principaux

  • Une meilleure compréhension des accompagnements proposés par BIOP ;
  • Elaboration d’une ou plusieurs pistes d’amélioration de la situation.

 DIVERS POINTS A COMPLETER

  • Présentation du BIOP
  • Les principales catégories d’entreprises au sein desquelles interviennent les salariés sollicitant BIOP.
  • Bibliographie en cours ;
  • Lexique des termes utilisés en situation d’accompagnement au BIOP

 

 

[1] Cf. à William Thomas et à la tradition de l’Ecole de Chicago