Une recherche tentaculaire…

« Aussitôt qu’on nous montre quelque chose d’ancien dans une innovation, nous sommes apaisés »
(Friedrich Nietzsche)

Introduction

Le projet Optimisation du dispositif  « Sup de Pro » a été pensé au sein de l’école I. par une équipe de coordinateurs et gestionnaires pédagogiques. Le principe de ce projet est de permettre à des jeunes issus d’un bac professionnel de pouvoir poursuivre des études supérieures. Il avait été dressé un profil des Sup de Pro quant à leurs points forts et difficultés, et un projet prenant en considération ces derniers. Toutefois après quelques années, l’équipe a fait le constat d’un nécessaire bilan basé sur la construction d’outils d’évaluation permettant une distanciation réflexive œuvrant pour une amélioration du dispositif. En d’autres termes, il s’agit ici de comprendre le mouvement insufflé par cette innovation pour rester dans une dynamique permettant le renouveau des méthodes en adaptation avec l’évolution des demandes sociétales, entrepreneuriales, institutionnelles, groupales et individuelles.

Continuer la lecture de Une recherche tentaculaire…

« Etre à table », lieu de convivialité ou instant isolé ? Une expérience transverse dans un CFA multi-métiers

Marie_3
Au sein d’un Institut de Formation par Alternance des métiers de l’Industrie, de la Vente et de la Restauration de la région parisienne, une équipe transverse d’enseignants-formateurs se réunit autour de la création et de l’organisation d’une exposition, autour d’un même thème : « L’art d’être à table ». Cette exposition sera organisée dans le restaurant pédagogique de l’IFA et les ateliers de Techniques d’usinage (T.U.), et prévue pour février 2014, pendant la Journée Portes Ouvertes. L’Art d’être à table, et non pas de la table, a des résonances de convivialité, d’être ensemble, de partage, de rassemblement. Ce qui semble être en adéquation avec la transversalité du projet.
Continuer la lecture de « Etre à table », lieu de convivialité ou instant isolé ? Une expérience transverse dans un CFA multi-métiers

Rythme approprié : la quadrature du siècle ?

Ce premier billet intervient alors que le chercheur collectif de la filière paysage d’une école de la région parisienne vient de se réunir pour la première fois le 14 novembre. Nous sommes donc à peine à l’orée du projet, je n’ai pas eu l’occasion encore de rencontrer tous les acteurs. Cependant ce premier chercheur collectif réunissant uniquement des  membres de l’équipe pédagogique a fait apparaître les enjeux du projet de façon particulièrement aigüe. Aussi plutôt que de rentrer dans l’aspect que je pourrais qualifier de technique, je voudrais m’attacher à une approche sensible, au point de vue « existentiel ». Avant cette réunion, deux rencontres avaient eu lieu d’ordre très général et j’avais lu le projet lui-même qui porte sur la question du « rythme approprié lors du parcours de formation ». Je l’avais trouvé bien écrit, et des discussions ressortaient un foisonnement, une effervescence. Le niveau d’implication des porteurs de projet m’est apparu comme très élevé. A la lecture du projet et suite à la première rencontre, si la question du rythme approprié semblait se poser fortement d’un point de vue institutionnel, je me demandais ce qu’il en était au niveau pédagogique. L’autre versant exposé étant celui des difficultés d’apprentissage, mon premier mouvement avait été d’envisager la réflexion « Rythme Approprié » comme étant au service d’un travail de fond sur les difficultés d’apprentissage. La troisième rencontre a confirmé cette orientation, nous avons pu commencer un état des lieux des pratiques et des orientations pédagogiques avec déjà des idées sur ce qu’on pourrait expérimenter. Mais justement j’ai voulu résister à cette tentation d’être déjà dans les « solutions pratiques ». Il apparaissait clairement que prendre le temps de la discussion était difficile, tout le monde avait « la tête dans le guidon ». Une enseignante l’avait dit  ainsi : « On ne se pose jamais. » Or ce qui m’intéressait, c’était d’élargir le plan focal qui était sur le rythme des élèves pour inclure celui des enseignants. La nécessité pour eux de réfléchir à leur propre rythme avait été explicite.
Continuer la lecture de Rythme approprié : la quadrature du siècle ?

« Mutualisation des cours d’anglais » ou comment favoriser l’apprentissage mutuel chez des étudiants de filières différentes

Une création d’école, de l’imaginaire à la réalité :

Depuis maintenant plus d’un an, j’accompagne des enseignants et managers pédagogiques dont le cadre professionnel va rencontrer de grands changements. En effet, les trois écoles (métiers du vêtement, métiers du cuir, décoration merchandising) dont ils sont issus vont fusionner pour n’en faire plus qu’une qui formera une école dédiée à la Mode et à la Décoration.

Les enjeux de cette création d’école sont multiples :

– faire émerger une école avec sa propre identité – et non la somme de trois écoles,
– tout en conservant l’identité propre de chacune des filières,
– fédérer les enseignants autour d’un projet neuf et enthousiasmant,
– adopter une pédagogie innovante afin de se distinguer sur un marché de plus en plus concurrentiel.

Cette création d’école est un beau projet, enthousiasmant et stimulant. Tout est à créer, tout est à construire. Des angoisses émergent pourtant, car la réalité diffère souvent de l’imaginaire.
Continuer la lecture de « Mutualisation des cours d’anglais » ou comment favoriser l’apprentissage mutuel chez des étudiants de filières différentes