Rythmes appropriés : le plein et le vide

Trop plein(s)

Dans le projet « Rythmes Appropriés » de Tecomah, un mot revient très souvent dans la version écrite : c’est celui de « réussite ». il faut réussir sur tous les points listés et assurer la « réussite » des élèves. Or en réponse à la question sur les résultats attendus de l’expérimentation, il est écrit : « Nous, porteurs de projet, serions satisfait si, à la fin de l’expérimentation, nos élèves se sont épanouis à la fois dans leur scolarité, dans leurs relations aux autres, dans leur construction personnelle, professionnelle, citoyenne. » Cette formulation introduit une dimension existentielle très ambitieuse tandis que plus haut dans le texte, il est question « d’offrir un cadre vivable ». Il y a là un grand écart entre survie et complet épanouissement. Par ailleurs, si la réussite participe à l’épanouissement, celui-ci l’excède largement sans parler de « justifier les frais de scolarités ». Tout de suite se pose la question de ce que l’épanouissement peut bien signifier pour les apprenants. On sait d’expérience qu’ils ont eux-mêmes très souvent une vision utilitariste de leur parcours. Il semble important de prendre toute la mesure des attentes exprimées ainsi par les porteurs de projet et de susciter une discussion à ce sujet avec eux d’une part et avec les apprenants d’autre part.

Continuer la lecture de Rythmes appropriés : le plein et le vide