Une thèse sur l’université populaire ATD-Quart Monde

Lors de la dernière université d’été des enseignants et formateurs des écoles de la CCIP-Île de France, Madame Geneviève Defraigne-Tardieu est venue nous exposer l’originalité de l’université ATD-Quart Monde. Les chercheurs intéressés peuvent retrouver en version pdf l’ensemble de sa thèse sur le sujet, sous la direction de René Barbier, soutenue à l’université Paris 8. Rappelons que cette thèse a reçu le prix de thèse de l’université Paris-Ouest et  a été éditée de ce fait.

These cliquez ici 2 tomes en format pdf (voir la petite vidéo de par l’auteure)

Bibliothèque de l’Université Paris 8 (Saint-Denis, FRANCE)

Types de notice :

  • Thèse

Date 2009

Description du contenu :

L’Université populaire Quart Monde est un lieu d’expression collective -fondé par Wresinski en 1972- avec des personnes très défavorisées ; c’est un lieu d’émancipation par la construction de savoir. Il repose sur la reconnaissance de savoirs d’expérience des personnes qui vivent dans la grande pauvreté. Cette thèse recherche comment des personnes qui sont exclues de l’accès au savoir peuvent se remettre à apprendre, à produire des savoirs, à agir pour leur émancipation. Cette recherche impliquée explore : l’action et la pensée de Wresinski, les concepts de grande pauvreté, d’exclusion ; l’histoire des Universités populaires, les concepts de “l’apprendre”, du rapport au savoir et de l’émancipation. Elle explore les travaux de praticiens de l’émancipation : Freire, Alinsky et Dolci, puis l’histoire et la pratique de l’Université populaire Quart Monde. Le cadre théorique est celui de “l’agir communicationnel” d’après J. Habermas, et celui de “l’autoformation à partir de l’expérience” d’après J. Mezirow. L’Université populaire Quart monde est lieu de création de rapports sociaux incluant la reconnaissance, la réciprocité et l’engagement au changement. Une Recherche-Action-Existentielle d’après R. Barbier a été menée avec des membres de l’Université populaire Quart Monde. Ils ont élucidé les conditions de la production d’identité, de sens et de savoirs en œuvre à l’Université populaire Quart Monde ainsi que la production de nouveaux rapports sociaux. Des savoirs de résilience sont produits ainsi que les conditions de la démocratie cognitive, facteurs de changements sociaux.

The Fourth World People’s University (FWPU) is a locus for collective expression that was founded in 1972 by Joseph Wresinski with very underprivileged people. It is a place for emancipation through the construction of knowledge. The People’s University is built upon the experience-based knowledge of persons who live in extreme poverty. This dissertation examines how people who have been excluded from access to knowledge can start anew to learn, to produce knowledge, to act for their own emancipation. This participatory action research project explores : – the actions and thinking of movement founder Joseph Wresinski; – the concepts of extreme poverty, and of exclusion; – the history of people’s universities; – and the concepts of learning process, of relationship to knowledge, and of emancipation. The thesis explores the works of practitioners of emancipation- P. Freire, S.Alinsky, D. Dolci- followed by the history and practices of the Fourth World People’s University. The theoretical framework utilized is “communicative action” following J.Habermas and that of “self-teaching from personal experience” following J.Mezirow. The Fourth World People’s University is a locus for the creation of social relationships that include recognition, reciprocity and commitment to change. An existential action research following R. Barbier was undertaken with members of the Fourth World People’s University. Members shed light on the conditions for the production of identity, meanings, and knowledge in operation at the FWPU, as well as for the production of new social relations. In this setting knowledge stemming from resiliency is produced as are the conditions for cognitive democracy, both of which are factors in social change.

BARBIER

Professeur et enseignant en Sciences de l'éducation depuis 1970, professeur "émérite" de l'université Paris 8 depuis 2007, spécialiste de l'interculturel Asie-France et de la recherche-action en éducation. Conseiller scientifique du CIRPP depuis 2008 Voir CV : {{ http://www.barbier-rd.nom.fr/fichechercheurRBarbier.html}}

More Posts - Website


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.